Tanguy Ortolo: Aux concepteurs de voies cyclables

À voir le tracé de certaines voies cyclables, ceux qui les
conçoivent ne sont pas toujours conscients qu’un cycliste se déplace
avec une vitesse de l’ordre de 20 km/h
. Ce genre d’aménagement,
qui serait impensable pour une route normale :

Au top, braquez et serrez le frein à main. Attention… TOP ! 😉

… ce genre d’aménagement donc, est tout aussi invraisemblable pour une voie cyclable :

Au top, tournez votre guidon à 90°. Attention… TOP ! 😉

Un cycliste ne peut pas tourner sur place à angle droit. Au mieux, on
peut essayer de s’en approcher, mais ces virages à rayon de courbure
nul sont pénibles et toujours dangereux, parce que cela implique :

  • de freiner brutalement — et paf, le cycliste qui arrive derrière
    et qui n’a pas remarqué cette anomalie du tracé ;
  • de tourner avec un angle déraisonnable — et zip, le cycliste sur
    route mouillée ou jonchée de gravier ou de feuilles
    mortes.

Mesdames, Messieurs les responsables des aménagements de voirie, pour
éviter ce genre d’erreur de conception, ce n’est pas compliqué : lorsque
vous tracez une voie cyclable, essayez d’imaginer qu’il s’agit d’une
route normale, en plus petit. Vous n’iriez tout de même pas mettre une
chicane à angle droit sur une route normale ? Eh bien, sur une piste
cyclable, c’est pareil, si vous devez mettre une chicane, prévoyez un
rayon de courbure raisonnable. Sans cela, dans le meilleur cas, les
cyclistes ne respecteront pas votre aménagement inapproprié, et dans le
pire des cas vous ramasserez des cyclistes et des piétons
accidentés, direction l’hôpital le plus proche.

Aller à la source
Author: