Retour de Richard Stallman au conseil d’administration de la Fondation pour le Logiciel Libre (FSF)

Dimanche 21 mars 2021, Richard Stallman, fondateur et ancien
président de la Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) a annoncé son retour
au sein du conseil d’administration de la fondation.

L’annonce a été faite en ouverture de sa conférence donnée durant
le LibrePlanet 1, l’événement annuel organisé par la Fondation pour le
Logiciel Libre.

Richard Stallman avait démissionné de ses fonctions de président et
de membre du conseil d’administration le 16 septembre 2019. Cette démission
faisait suite à la publication d’échanges liés aux conséquences de
l’affaire Jeffrey Epstein au MIT (université et institut de recherche
américain). Le journal Le Monde expliquait
cette affaire
.

Dans sa vidéo, Richard Stallman n’évoque pas directement cette affaire ; il se contente de dire que des personnes seront heureuses de
son retour, d’autres seront déçues, et qu’en tout cas il ne prévoit
pas de démissionner une seconde fois.

Il semblerait que cette annonce ait été une surprise même pour l’équipe
d’organisation de l’événement (volontaires et membres de l’équipe
salariée de la fondation)2.

La décision du retour de Richard Stallman au sein du conseil
d’administration de la Fondation leur appartient évidemment. Mais la
fondation a-t-elle bien mesuré l’impact d’une telle décision sur le
logiciel libre et ses communautés ? Et la forme de l’annonce, une très
courte intervention sans aucun mot notamment sur l’affaire de
septembre 2019, est problématique.

L’April entretient des liens privilégiés avec la Fondation pour le Logiciel Libre et collabore avec elle depuis 1996. En effet, nous partageons la préoccupation de permettre à toutes et tous d’accéder à la liberté informatique. Nous agissons pour que chaque personne puisse soutenir notre cause, rejoindre notre mouvement et s’y sentir bienvenue. L’April regrette la décision prise par le conseil d’administration de la Fondation pour le Logiciel Libre. Elle apporte son soutien à son personnel et aux personnes qui privilégient la promotion et la défense sereines des logiciels libres en cohérence avec l’objet de la fondation.

  • 1. La vidéo de
    la conférence de Richard
    Stallman
    . Transcription de ses propos : First, I have an announcement to make. I’m now on the Free Software
    Foundation Board of Directors once again. We were working on a video
    to announce this with, but that turned out to be difficult, we didn’t
    have experience doing that sort of thing so it didn’t get finished but
    here is the announcement. Some of you will be happy at this, and some
    might be disappointed, but who knows? In any case, that’s how it is,
    and I’m not planning to resign a second time
    . Notre traduction : « J’ai d’abord une annonce à faire. Je suis dorénavant de retour au board de la FSF. Nous étions en train de travailler sur une vidéo pour faire cette annonce, mais cela s’est révélé trop difficile, nous n’avions pas l’expérience pour faire ce genre de choses, donc elle n’a pas été terminée, voilà donc l’annonce. Certain⋅es d’entre vous seront contents, certain⋅es d’entre vous peuvent être déçu⋅es, mais qui sait ? Dans tous les cas, c’est comme ça, et je n’ai pas l’intention de démissionner une seconde fois. »
  • 2. Voir le
    message posté le lundi
    , voici sa traduction :« Aucune personne participant à l’organisation de LibrePlanet (bénévoles ou salariées), conférencier⋅es, lauréat⋅es, exposant⋅es ou sponsors, n’était au courant de l’annonce de Richard Stallman avant qu’elle ne soit publique ».

Aller à la source
Author: fcouchet