Promouvoir l’égalité grâce à une communication inclusive !

La communication inclusive, source : Pinterest 

Léa Niang a été notre invitée et nous a donné des exemples et des conseils pour mettre en place une communication inclusive en entreprise et permettre à l’égalité de devenir véritablement une réalité dans notre quotidien.  C’est pour ça qu’elle a créé Visibles, une newsletter envoyée une fois par semaine dont le rôle est d’expliquer les enjeux de la communication inclusive et comment elle a le pouvoir de changer le quotidien de beaucoup de personnes, pour plus d’égalité.

En plus de sa super newsletter, elle a fait de la communication inclusive son métier, en devenant conseillère auprès des entreprises qui souhaitent s’adresser à une plus large audience, notamment les femmes et les minorités, pour rendre l’égalité plus concrète.

Retrouve le replay de la conférence sur notre page Youtube.

C’est parce que la nouvelle génération boycotte de plus en plus les marques non-inclusives que les entreprises sont demandeuses de conseils : 39 % des employé·e·s déclarent qu’ils quitteraient leur organisation actuelle pour une entreprise plus inclusive, ce chiffre monte à 53 % pour les millenials. Et il ne risque pas de diminuer avec la nouvelle génération hyper engagée qui arrive bientôt sur le monde de l’emploi. Les entreprises n’ont donc pas de temps à perdre si elles ne veulent pas avoir à mettre la clé sous la porte à cause de leur frilosité à s’engager pour l’égalité.

Qu’est ce que la communication inclusive et comment sert-elle l’égalité ?

Il n’y a pas vraiment de définition officielle de la “communication inclusive” , il s’agit simplement d’un terme qui donne une vision, un objectif à atteindre lorsque l’on communique quelque chose, lorsque l’on transmet une information à une audience.

Penser l’égalité sur le long terme, by Tyler Spangler

Pour conclure, la communication inclusive est un processus, un processus qui peut prendre du temps à mettre en place et qui est différent selon les entreprises. Le but est simplement de se rendre compte de son impact, qu’est ce que la communication inclusive va concrètement apporter pour l’égalité. Pour Léa, tant qu’une communication a un impact, qu’il soit sociétal ou individuel, qu’elle permette par exemple aux minorités et personnes peu représentées de se sentir légitimes et comprises, c’est déjà un bon début.

Chacun peut commencer à son petit niveau, en s’essayant à de nouvelles formulations, en tentant de mieux diversifier son recrutement, en mettant en avant des rôles modèles inspirants auxquels on peut s’identifier.

“On ne devient pas inclusif du jour au lendemain, c’est un chemin à parcourir et c’est ok de pas tout mettre en place directement” rappelle Léa

L’important est de toujours continuer d’évoluer dans ce processus d’inclusion, de faire de son mieux et de se donner les moyens d’agir pour l’égalité.

À propos d’Ada Tech School

Ada Tech School est une école d’informatique d’un nouveau genre. Elle s’appuie sur une pédagogie alternative, approchant le code comme une langue vivante, ainsi que sur un environnement féministe et bienveillant. Elle doit son nom à Ada Lovelace qui fut la première programmeuse de l’histoire.

L’école est située à Paris et accueille chaque promotion pour deux ans. Après neuf mois de formation les étudiants sont opérationnels et prêts à réaliser leur apprentissage – rémunéré – pendant douze mois dans une des entreprises partenaires de l’école comme Trainline, Deezer, Blablacar ou encore Botify. Aucun pré-requis technique n’est exigé pour candidater. Il suffit d’avoir plus de 18 ans. La sélection se fait en deux temps : formulaire de candidature puis entretien avec une réponse sous 2 semaines.

Aller à la source
Author: Salomee David Baousson