L’Europe s’écharpe sur la surveillance de masse

La Commission européenne souhaite autoriser l’usage de la reconnaissance automatisée dans les lieux publics pour faciliter le travail de la police. Mais le Contrôleur européen de la protection des données s’y oppose. Malheureusement, il n’a pas le dernier mot.

Aller à la source
Author: