Les sous-traitants d’Apple travailleraient sur un capteur de glycémie

Apple aurait bien prévu un capteur de glycémie pour une future Apple Watch. De nombreuses rumeurs évoquent l’arrivée de ce type de capteur, et le DigiTimes enfonce aujourd’hui le clou en affirmant que la Pomme et ses fournisseurs ont commencé à travailler sur un capteur infrarouge à ondes courtes. Il serait posé à l’arrière de la montre et pourrait mesurer le taux de sucre dans le sang de son porteur.

Sur le principe, cela fonctionnerait comme pour le saturomètre que l’on retrouve pour calculer la SpO2 : au lieu d’envoyer des infrarouges pour observer la saturation en oxygène de l’hémoglobine, on utilise des ondes radio pour analyser la concentration en glucose du sang. C’est une affaire compliquée, car actuellement la mesure du glucose se fait principalement par des méthodes invasives. Il y a certes eu des progrès dans les technologies moins invasives, mais les avancées se font lentement.

Selon le Wall Street Journal, Apple aurait de grands projets pour sa montre et aurait prévu de pouvoir détecter l’apnée du sommeil ou de mesurer la pression artérielle de l’utilisateur. Si l’appareil a bien évolué depuis ses débuts (il peut désormais suivre le sommeil, calculer le SpO2 ou prendre un ECG), le poignet n’est pas le meilleur endroit pour obtenir toutes les informations de santé désirées. Pour les capteurs situés à cet endroit, les avancées matérielles se font sur plusieurs années, ce qui pousse la Pomme à revoir ses ambitions. Les travaux en seraient donc toujours à « un stade très précoce », selon le WSJ.

Aller à la source
Author: