Le trafic des sites web en plus forte croissance que celui des applis

Le trafic sur les sites web et mobiles progresse-t-il plus ou moins vite que celui des applications mobiles ? C’est à cette question qu’a voulu répondre

© Amplitude

Dans les pays européens étudiés, l’usage des applications a connu une croissance soutenue à partir du printemps 2020, particulièrement en France (+19 % entre janvier et mars) et au Royaume-Uni (+36 %), avant un nouveau pic en janvier 2021, avec respectivement 57 % et 52 % de croissance en un an. Pour Alexis Hartmann, country manager France chez Amplitude, “il est essentiel de donner la priorité aussi bien aux sites web qu’aux applications. Grâce à une compréhension fine des comportements et des actions des utilisateurs, les entreprises seront en mesure de flécher efficacement leurs investissements, afin de faire de ce canal un levier de croissance, d’engagement et de revenu, au même titre que leurs applications”, détaille-t-il dans le communiqué de l’entreprise.

© Amplitude

De tous les secteurs traités par le rapport d’Amplitude, l’industrie alimentaire a connu la plus grosse croissance sur la période. Depuis janvier 2020, le nombre d’utilisateurs actifs mensuels a progressé de 162% sur les applications de commandes de nourriture contre une croissance de 68% sur les sites web et mobiles. C’est l’industrie qui a le plus progressé sur la période devant l’éducation (+115% sur site web), les sites SaaS B2B (+103%) et les applications mobiles bancaires (+92%).

© Amplitude

Le marché de la commande de produits alimentaires a particulièrement progressé au printemps 2020, qui correspond au début de la pandémie en Europe et aux Etats-Unis. La croissance du nombre de d’utilisateurs actifs mensuels a bondi de 50 points sur les sites web entre mars et avril 2020, passant d’une croissance 18% à 68%. Sur les applications le bond a lui été de 30 points. A contrario de la tendance générale, les sites web perdent du terrain et l’écart se réduit entre les connexions sur sites et sur applications : si en janvier 2020, 80% des utilisateurs mensuels actifs l’étaient sur sites internet, en décembre ils ne sont plus que 72% sur les sites contre 28% sur les applications.

© Amplitude

Aller à la source
Author: