Le Salvador se tourne vers la géothermie pour alimenter ses cryptomonnaies

Avec l’initiative de son président, le Salvador s’investit dans le Bitcoin. Ce dernier devient alors une forme de monnaie légale dans le pays. Pour cet investissement, le gouvernement dépense 225 millions de dollars, permettant ainsi l’augmentation de son stock à 550 Bitcoins.  Notons que l’objectif est d’être au premier rang mondial dans l’exploitation de cryptomonnaies.

Le Président Bukele a déclaré sur Twitter que pour le moment, ce n’est encore qu’un test. L’installation est donc en cours de lancement. Cela dit, l’usage de l’énergie géothermique dite « volcanoïde » est officielle. Bukele a fait cette annonce sur Twitter lors d’un périple. On notera que celui-ci y est allé avec des techniciens de la société LaGeo.

Le rôle de la cryptomonnaie dans l’amélioration environnementale

Le CNBC a noté que l’alimentation de cryptomonnaie par l’énergie géothermique a déjà existé auparavant. Cela semble contradictoire vu que l’alimentation des blockchain consomme une quantité conséquente d’énergie. A titre d’information, cette consommation représente un demi pour cent de la production mondiale d’électricité.

Pour le cas du Salvador, un quart de son alimentation en énergie est assurée par la géothermique. L’usage de ce type d’énergie permet de capitaliser sur la cryptomonnaie, et ce, sans que cela ne contraigne l’environnement. D’ailleurs, le gouvernement a créé un portefeuille Bitcoin qu’il a appelé chivo pour tous les citoyens, sans exception. Ce portefeuille permettra à tous les citoyens inscrits de gagner 30 dollars en Bitcoin. On notera que ce montant dépasse le revenu national brut par  habitant du pays que l’on estime à 3600 dollars en 2020.

Bien sûr, pour la population du Salvador, le doute plane encore sur cette nouvelle monnaie. Ce dernier peut effectivement freiner le pays, en le conduisant vers une spéculation de marché. D’après un sondage réalisé par CNBC à l’université de l’Amérique centrale, 70 % des personnes enquêtées se méfieraient du Bitcoin. L’utilisation de ce dernier serait, en effet, encore floue.

Des manifestants contestent l’initiative du gouvernement

Pour contester la décision du gouvernement Bukele, la population lance des manifestations dans la capitale. L’initiative est effectivement considéré comme antidémocratique.

L’Associated Press évoque même les manifestants qui montrent leur mécontentement en portant des chemises « NO To Bitcoins ». De même que ces derniers ont utilisés la force en vandalisant des guichets automatiques de cryptomonnaie gérés par le gouvernement. Toujours selon AP, le guichet ne fonctionnerait pas suite aux problèmes rencontrés avec l’application de chivo. Cela témoigne une mauvaise organisation de la part du gouvernement. Jorge Hasbûn, président de la chambre de commerce et de l’industrie du pays avoue que cette initiative sur le bitcoin est assez précipitée. Cette politique est même pointée du doigt et dénoncée comme inappropriée.

Hasbûn annonce qu’il n’est pas encore en mesure de traiter avec des clients qui utilisent Bitcoin. Toutefois, il reproche à l’Etat de ne pas mettre en place un accompagnement par rapport à cette monnaie virtuelle. Notons toutefois que les crypto-monnaies ont rapporté 48 100 dollars. Cela représente une hausse de plus de 4300 dollars par rapport à la veille.

Cet article Le Salvador se tourne vers la géothermie pour alimenter ses cryptomonnaies a été publié sur LeBigData.fr.

Aller à la source
Author: Nirina