La RATP lance ses expérimentations de bus 100 % autonome sur une ligne classique du réseau de transports en commun

C’est une grande première dans le secteur des transports en commun en France : la Régie autonome des transports parisiens (RATP) lance l’expérimentation d’un bus 100 % autonome. Celui-ci circulera sur la ligne 393 allant de Sucy-Bonneuil à Thiais-Carrefour de la Résistance et vice-versa. Cette annonce intervient au début de la semaine européenne de la mobilité qui se déroule du 16 au 22 septembre 2021.

Le groupe RATP souhaite être une des références de la mobilité autonome et innovante

La RATP se présente comme le troisième opérateur mondial de transports publics et a pour ambition d’être le partenaire privilégié des villes intelligentes, durables et humaines. Ainsi, en 2021, plusieurs projets seront mis en place dans un avenir proche ou plus lointain afin d’atteindre ces objectifs :

  • La navette autonome du Bois de Vincennes : le parcours a été étendu sur 6km en mars dernier.
  • La navette autonome de Paris-Rive Gauche : l’expérimentation débutera en marche à blanc d’ici la fin de l’année, en collaboration avec la Ville de Paris et Paris2connect.
  • La navette autonome de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse : quatre parcours seront prochainement testés, en marche à blanc, depuis la gare de Saint-Rémy-Lès-Chevreuse (RER B).
  • La navette autonome pour les collaborateurs d’Arval France : une offre de transport conquise par les collaborateurs d’Arval, entre la gare de Rueil-Malmaison (RER A) et le siège de l’entreprise.
  • La navette autonome à la demande : l’expérimentation se poursuit jusqu’en décembre 2021 avec ArchParc, et opéré par Alpbus, filiale de RATP Dev.
  • Le véhicule autonome volant : le groupe RATP, aux côtés du groupe ADP et de Choose Paris Region, prépare l’arrivée de ce nouveau mode de transport. Prochaine étape : l’inauguration d’ici la fin de l’année de la zone de test dédiée, dans un environnement sécurisé, à l’aérodrome de Pontoise – Cormeilles-en-Vexin.

L’expérimentation d’un bus autonome afin de transporter des voyageurs d’ici l’automne 2022

Si tous ces projets sont déjà établis ou ont pour but d’être mis en place dans un futur proche, une expérimentation a été lancée le 14 septembre dernier. Plusieurs tests de nuits seront réalisés sur la ligne de bus 393 allant de Sucy-Bonneuil à Thiais-Carrefour de la Résistance pour vérifier l’efficacité des bus autonomes qui pourraient être utilisés sur cette ligne.

Un safety driver sera néanmoins présent dans ce bus standard d’une longueur de douze mètres. Le véhicule est de la marque CRRC et il est importé et commercialisé par Clement-Bayard. Il est équipé de cinq capteurs (deux lidars, deux radars et une caméra) et propose dix-huit places assises. Progressivement, les tests se feront de jour en cohabitation avec des bus traditionnels non autonomes.

Catherine Guillouard, PDG du groupe RATP, précise :

“Le groupe RATP est leader de la mobilité autonome. La preuve en est, nous sommes le premier opérateur français, et figurons parmi les premiers mondiaux, à expérimenter un bus autonome de 12 mètres de long, 100% électrique, sur une ligne de bus classique. Notre savoir-faire est aujourd’hui largement reconnu avec plus de 15 expérimentations déjà conduites en France et à l’international, et plus de 100 000 voyageurs transportés.”

La RATP espère pouvoir transporter des voyageurs à l’aide de ces bus autonomes à l’automne 2022.

Aller à la source
Author: Zacharie Tazrout