Japon : une intelligence artificielle pour déflouter les vidéos pornographiques

Au Japon, la police a arrêté un homme pour avoir utilisé un programme d’intelligence artificielle afin de supprimer les floutages insérés dans les films pornographiques.

Des films pornographiques dépixélisés à l’aide d’un procédé d’intelligence artificielle. Voici ce que proposait à ses clients M. Masayuki Nakamoto, travailleur indépendant de son état, jusqu’à tout récemment. Un commerce que ce frais quadragénaire basé dans la préfecture de Hyōgo a démarré en novembre 2020.

En dépit de son caractère très inhabituel, cette activité n’est pas hors la loi dans la plupart des pays du monde. Au Japon, en revanche, tel n’est pas du tout le cas. La loi nippone continue de censurer toute représentation des parties génitales dans les films classés X.

Des milliers de films « illégaux » distribués dans tout le Japon

Pour contourner l’interdiction, M. Nakamoto a donc eu l’idée de se servir d’une intelligence artificielle. Celle-ci va reconstruire les parties intimes floutées des actrices et acteurs jouant dans ces films. Une réussite, d’après la police préfectorale de Kyoto qui a procédé à son arrestation. D’après les enquêteurs, l’homme était parvenu à enlever la quasi-totalité des floutages insérés dans les vidéos.

Selon les mêmes enquêteurs, M. Nakamoto aurait vendu dans tout le Japon plus de 2 500 fichiers contenant ces films « traités ». Une activité qui lui aurait rapporté plus de 11 millions de yens, soit environ 82 000 euros.

Après son arrestation, M. Nakamoto a plaidé coupable de tous ses chefs d’accusation. Les forces de l’ordre l’accusent d’avoir enfreint la loi sur les droits d’auteur. Mais aussi de s’être rendu coupable d’obscénité.

Intelligence artificielle : déflouter les images censurées au Japon avec TecoGAN

Pour déflouter les images, M. Nakamoto a eu recours au programme TecoGAN. Il s’agit d’un algorithme d’intelligence artificielle permettant d’améliorer la définition d’images floutées. Selon la police, le quadragénaire a préalablement entraîné l’outil sur des représentations non censurées afin d’augmenter sa performance.

Nakamoto aurait confié que c’est l’appât du gain seul qui l’aurait poussé à enfreindre la loi.

L’utilisation de l’intelligence artificielle dans les films pour adultes n’est pas tout à fait nouvelle. Sur internet, nous voyons ainsi de plus en plus d’acteurs et d’actrices avec des visages de célébrités ajoutés à leur corps. Toutefois, au Japon, c’est la première fois qu’un homme défraie la chronique en défloutant des représentations de parties génitales.

Cet article Japon : une intelligence artificielle pour déflouter les vidéos pornographiques a été publié sur LeBigData.fr.

Aller à la source
Author: Oliva