Intel reconnait qu’Apple a fait « du très bon travail » avec sa puce M1

Intel ne peut s’en prendre qu’à soi-même si Apple a décidé de se débarrasser de ses processeurs. C’est en substance le message délivré par Pat Gelsinger, CEO d’Intel depuis le début d’année, dans une interview à Axios.

« Apple était résolue à faire de meilleures puces que nous ne pouvions le faire nous-mêmes. Et vous savez quoi, ils ont fait du très bon travail », reconnait le dirigeant qui s’apprête à voir de nouveaux Mac abandonner ses processeurs.

Pat Gelsinger ne baisse pas les bras pour autant et veut reconquérir ce client prestigieux : « Ma mission maintenant est de créer une meilleure puce qu’ils ne peuvent le faire eux-mêmes. J’espère regagner cette partie de leur business, ainsi que de nombreuses autres au fil du temps. » Un vœu pieux tant Apple s’est lancée dans une chevauchée en solitaire dans les semi-conducteurs.

« En attendant, je dois m’assurer que nos produits sont meilleurs que les leurs, que mon écosystème est plus ouvert et dynamique que le leur, et que nous donnons plus de raisons aux développeurs et aux utilisateurs de choisir des produits basés sur Intel », complète le CEO d’Intel, qui prend l’exemple de la compatibilité à venir des apps Android sur Windows 11. Avant la sortie d’une nouvelle génération de processeurs qui doit mieux rivaliser avec les puces de Cupertino, Intel espère convaincre les fans de Mac avec la campagne marketing « Go PC » qui s’adresse directement à eux.

À défaut de concevoir les puces des Mac, Intel pourrait les produire. Pat Gelsinger a déjà fait plusieurs appels du pied dans ce sens.

Aller à la source
Author: