GPD Pocket 3 : un netbook convertible avec stylet (maj)

Mise à jour du 25/10/2021 : On connait enfin tout le détail du GPD Pocket 3. Les dernières infos ont été publiées par la marque. Ainsi, la définition de l’écran sera plus élevée que d’habitude sans tomber dans le travers des formats « 2K » et « 4K ». GPD a choisi un 8″ en 1920 x 1200 pixels qui sera parfait pour un usage d’applications métier ou de logiciels habituels et qui permettra de regarder des médias en FullHD sans soucis. Il s’agira donc d’un format 16:10 en H-IPS avec une dalle Gorilla Glass 5 proposant 10 points de contact et une luminosité de 500 nits.

On apprend d’autre part que les configurations 3 pourront exploiter tout le potentiel des processeurs choisis. Le Core i7-1195G7 pourra être utilisé en 12-15W de TDP mais également en 15-20W et 20-25W. Le Pentium N6000 sera exploitable aussi bien en 6 qu’en 10 watts. D’autres petites informations moins importantes ont été mises à jour dans le reste de l’article. Vous les retrouverez en Italique quand il s’agit d’ajouts.

Billet du 21/10/2021 : Le terme nouveauté n’est peut être pas le bon pour le GPD Pocket 3, l’engin reprend en effet des créations passées de l’ère des UMPC et de certains netbooks. Remis au goût du jour avec des composants beaucoup, beaucoup plus modernes.

Le principe de base du GPD Pocket 3 reste le même que la série précédente de machine « Pocket » de la marque. Apporter une solution informatique ultra portable avec un vrai clavier et des possibilités d’usages complètes. On retrouve ici un écran de 8 pouces piloté par un choix de processeur a faire rougir JC Vandamme en terme de grand écart.

La première option est un Pentium Silver N6000, une solution entrée de gamme donc en 4 coeurs et 4 threads et 6 watts de TDP. La seconde est un bien plus impressionnant Core i7-1195G7 Tiger Lake en 4 coeurs mais 8 Threads avec un TDP de 12 à 25 watts, des fréquences plus élevées, 12 Mo de cache et un circuit graphique Intel Iris Xe avec 96 EU.

Le Pentium embarquera 8 Go de LPDDR4x-2933 tandis que le Core i7 proposera 16 Go de mémoire vive  LPDDR4x-3733. Le stockage sera confié dans les deux solutions à un SSD PCIe 3.0/4.0 NVMe au format M.2 2280 de 512 Go ou 1 To suivant les modèles. La connectique commune aux deux machine fait état de deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A, un Thunderbolt 4.0 ou USB 3.2 Gen2 type-C pour le Pentium, un port HDMI 2.0b, un Ethernet 2.5 Gb, un port jack audio combo et un port modulaire pouvant s’adapter aux besoin de l’utilisateur de l’USB au VGA en passant par un port série. Par défaut la machine sera livrée avec un USB 3.2 Gen1 Tyoe-A sur ce port particulier. Une webcam 1600 x 1200 pixels sera également implantée dans la machine. Le solution sans fil retenue est plutôt haut de gamme  avec un protocole Wifi6 et Bluetooth 5.0

Des éléments qu’il faut combiner avec des usages beaucoup moins classiques de l’engin. On retrouve bien un clavier Qwerty rétro éclairé, certes petit et étroit mais qui exploite la totalité de l’espace disponible, et un petit pavé tactile. Une formule qui fonctionne, déjà présente sur le GPD Micro, et qui se manipule au pouce mais qui sait reconnaitre trois points de contact. Ce petit pavé a été pensé pour être utilisé avec le GPD Pocket 3 en main, la pointe du pouce droit se déplaçant sur la zone de détection facilement. Un lecteur d’empreintes digitales a été intégré au bouton de démarrage de l’engin.

Ce qui va changer ici ce sont les autres usages de la machine avec un écran rotatif qui va se replier au dessus du clavier grâce à un axe central pivotant. Ce choix rappelle certains UMPC et Netbook assez anciens et peut s’avérer pratique pour pal mal d’usage. Surtout quand la machine est tactile et compatible avec un stylet optionnel. C’est une solution idéale pour certains usages et notamment des applications métier1.

En repositionnant l’écran sur le clavier, vous obtenez une petite tablette avec une vraie connectique de travail. Si vous lui ajoutez des outils de contrôle par exemple, avec un port série, vous avez de quoi piloter une machine outil du bout des doigts comme avec une télécommande. Bien entendu, vous pourrez utiliser le GPD Pocket 3 de manière plus classique ave une stylet proposant 4096 niveaux de pression ce qui permettra de dessiner ou de prendre des notes facilement. La machine se comportera comme un PC tout à fait normal, avec des possibilités multimédia complètes grâce à ses enceintes audio. 

J’adore le concept de cette minimachine, l’engin est paré pour de nombreux usages et reprend à son avantage les dimensions d’un netbook. Je n’ai pour le moment aucune idée de tarif ni de disponibilité de cet engin. L’information tombe au compte goutte de la part de GPD qui retient pour le moment encore quelques éléments cruciaux. On sait que la batterie est une 10 000 mAh 38.5 Wh et 7.47v avec un chargeur en USB Type-C de 45 watts; on sait également qu’on pourra profiter d’une batterie externe en Power Delivery pour recharger ou exploiter l’appareil. GPD assure une autonomie de 2 à 3 heures en usage intensif suivant les modèles et de 9 heures en usage « modéré ».

Enfin on connait le poids de la machine puisque le GPD Pocket 3 pèsera 725 grammes pour 19.8 cm de large sur 13.7 cm de profondeur et 2 cm d’épaisseur.

GPD Pocket 3 : un netbook convertible avec stylet (maj) © MiniMachines.net. 2021.

Aller à la source
Author: Pierre Lecourt

Publié le
Catégorisé comme Actu, GPD