Deathloop

D’accord, je l’avoue : j’ai lancé Deathloop avec l’esprit fermé. Puisque c’est une production Arkane, je demandais, j’exigeais un jeu à la Dishonored. Alors quand les développeurs lyonnais ont mis de gros flingues pétaradants dans mes petites mains sensibles de poète furtif, je me suis senti trompé, trahi, humilié. Je voulais un jeu d’infiltration hardcore, et Deathloop n’en est pas un. Ce test doit donc commencer par un travail de deuil.

Aller à la source
Author: ackboo