Nous serons présent en force lors du Forum PHP 2022 !

Nous sommes très heureux d’annoncer que nous sponsorisons le Forum PHP 2022 qui se passera à Disneyland Paris dans un cadre magique ! En tant que Sponsor Argent, nous n’aurons pas de stand mais toute l’équipe sera présente (et oui nous avons grandit depuis la dernière fois) pour assister aux conférences et échanger avec la communauté. N’hésitez pas à venir nous rencontrer !

L’article Nous serons présent en force lors du Forum PHP 2022 ! est apparu en premier sur CH Studio – Incubateur d’innovation, conseil et accompagnement.

Publié le
Catégorisé comme Général

Un mardi, une appli #18 : Sélectionnez des sites immobiliers commerciaux grâce aux services ArcGIS Platform

a{color: blue}

Début 2021, Esri présentait sa nouvelle offre destinée aux développeurs ArcGIS Platform, que j’ai décrite dans cet article. Depuis des démonstrations sont faites pour montrer en quoi cette offre permet aux développeurs de répondre facilement et efficacement à leur besoin. Comme par exemple cette application, réalisée avec l’ArcGIS API for JavaScript. Elle montre comment une société immobilière commerciale peut utiliser le service de géoenrichissement ArcGIS Platform pour créer une application simple et ciblée qui permet à ses clients de sélectionner un site potentiel en comparant des informations géo-enrichies pour la zone environnante pour plusieurs candidats.

I/ L’application

Cette démo est un exemple de la façon dont le service de géoenrichissement d’ArcGIS Platform peut être utilisé par les développeurs pour créer des applications personnalisées pour la sélection de sites immobiliers commerciaux.
Voici les services géospatiaux ArcGIS Platform utilisés dans cette démo :
Le code source est disponible sur GitHub.

Cette démo se concentre sur un cas d’utilisation simple de sélection de site pour l’immobilier commercial. Les utilisateurs peuvent choisir parmi une liste prédéfinie de types d’immobilier commercial tels que commerce de détail, bureau, industriel ou à usage mixte. Pour chaque type, une liste différente de sites est présentée à l’utilisateur. Lorsqu’un site est sélectionné, la carte d’aperçu zoomera sur ce site pour fournir un contexte sur l’emplacement. La sélection du bouton d’action pour le site lancera le processus de géoenrichissement pour ce site. Un nouveau panneau est ajouté montrant des détails sur le site, une carte du site et divers détails récupérés du service de géoenrichissement. La zone de recherche est basée sur le type de site et varie de simples distances à des temps de trajet à pied et en voiture.

Exemple de workflow d’utilisation

Concrètement, comment une société immobilière commerciale peut utiliser le service de géoenrichissement d’ArcGIS Platform pour créer une application simple qui permet à un client de sélectionner un site potentiel en comparant les informations géoenrichies de cette zone environnante pour plusieurs candidats ?
L’application offre la possibilité de filtrer les sites candidats par type par exemple : commerce, bureau, industriel, mixte. Chaque site candidat présente des informations de base telles que l’adresse et la superficie disponible. 
On peut ensuite utiliser le bouton d’action à droite du site candidat sélectionné pour appeler le service de géoenrichissement ArcGIS Platform. Nous utilisons différents paramètres de zones de recherche en fonction des sites candidats saisis. Par exemple, les zones tampons de distance, les temps de conduite et les temps de marche. En plus des détails des sites candidats, nous affichons également une carte indiquant l’emplacement des sites candidats et les zones de recherche. Vous y trouverez des informations et statistiques spécifiques calculées au sein de la zone de recherche et spécifiques au site candidat. Ces informations concernent la population, les affaires, les revenus, le logement.
La liste côte à côte des détails géo-enrichis pour les sites candidats sélectionnés permet des inspections visuelles rapides pour mieux sélectionner notre site.

II/ Services géospatiaux : Géoenrichissement

Les services géospatiaux sont des services disponibles à la demande et permettent de tirer parti du contenu étendu et des capacités puissantes de votre solution.
Parmi les services géospatiaux, on trouve le géoenrichissement.
Le géoenrichissement est le processus d’amélioration des données existantes avec des informations supplémentaires basées sur la localisation sur les personnes et les lieux dans une zone spécifique. Les informations supplémentaires peuvent améliorer la compréhension, l’analyse et la prise de décision. Par exemple, vous pouvez soumettre un point ou un polygone au service GeoEnrichment et récupérer des données démographiques et d’autres faits associés à l’emplacement et à la zone environnante.
Le service GeoEnrichment utilise une méthodologie sophistiquée de répartition des données pour agréger les informations démographiques pour les anneaux et autres polygones. Par exemple, aux États-Unis et au Canada, la répartition des données repose principalement sur les points d’îlot de recensement. Les points d’îlots sont des centroïdes dérivés des limites d’îlots de recensement, le niveau de tabulation de recensement le plus détaillé disponible. Ils contiennent des attributs pour le nombre réel de personnes et de ménages vivant dans le bloc associé. Pour la plupart des autres pays et régions, des points d’établissement sont utilisés pour la répartition des données. Les points d’établissement sont modélisés par Esri et fournissent une estimation de la probabilité d’établissement humain.

Pour en savoir plus sur les services géospatiaux disponibles via ArcGIS Platform, consultez cet article.


Vous pouvez vous abonner à ce blog pour lire d’autres articles sur le développement Web d’applications cartographiques et découvrir comment l’ArcGIS API JavaScript est une superbe alternative à Google Maps ! Vous voulez vous aussi réaliser des applications Web cartographiques et dynamiques ? N’hésitez pas à souscrire à un plan gratuit ArcGIS for Developers pour développer vos propres applications cartographiques 2D ou 3D ! Cet article résume ce que vous obtiendrez. Et pour en savoir sur l’API c’est ici.

Nouveautés de la version 4.23 de l’ArcGIS API for JavaScript

a{color: blue}

Bonjour, aujourd’hui je vais vous présenter les nouveautés de la version 4.23 de l’ArcGIS API for JavaScript. Les mises à jour de l’API ArcGIS for JavaScript couvrent de nombreux aspects de l’API, vous permettant de basculer entre des fonds de carte avec différentes références spatiales, de créer des cartes de densité 3D, de fournir à vos utilisateurs finaux un flux de travail d’édition plus productif, de créer des visualisations saisissantes de vos données d’imagerie à l’aide de (maintenant en version bêta) moteur de rendu de flux, et bien plus encore. 
Passons en revue quelques-unes des nouveautés.

Visualiser le flux avec FlowRenderer

Nous avons récemment introduit le rendu de flux animé (en version bêta) qui vous permet de visualiser les informations de direction et de magnitude du flux pour les données raster de météorologie et d’océanographie avec des lignes de courant animées. Cette mise à jour de l’API sort le moteur de rendu de flux de la version bêta et inclut des améliorations importantes. On peut:
– Piloter la couleur, l’opacité et/ou la taille des lignes de flux en fonction du champ de magnitude du calque. Vous pouvez même utiliser la cartographie intelligente pour styliser la couche.
– Changer le sens du flux
– Si votre couche est sensible au temps, vous pouvez l’utiliser avec le curseur temporel qui visualisera le flux à chaque tranche de temps.
– Enregistrer la couche dans une carte Web
– Imprime la
L’exemple suivant utilise le FlowRenderer avec des variables visuelles pour visualiser les vitesses du vent pendant l’ouragan Ida. Pour en savoir plus, consultez le blog Créer une visualisation de flux animée avec l’API ArcGIS pour JavaScript.

Basculer entre les références spatiales (2D)

Changez facilement la référence spatiale de votre carte en définissant simplement la propriété spatialReference ou en passant à un autre fond de carte avec une référence spatiale différente via les widgets Basemap Gallery ou Basemap Toggle. Cela signifie que si vous utilisez le widget Basemap Gallery, vous pouvez avoir des fonds de carte avec différentes références spatiales parmi lesquelles vos utilisateurs finaux peuvent sélectionner. De même, Basemap Toggle peut basculer entre deux fonds de carte avec des références spatiales différentes.

Heatmaps dans des scènes 3D

Mettez l’accent sur les zones à haute densité le long d’un dégradé de couleurs continu dans votre scène à l’aide de HeatmapRenderer. L’intensité de couleur de chaque pixel peut être déterminée uniquement sur la base de sa proximité avec un ou plusieurs points ou pondérée sur la base d’une valeur de données provenant de la couche. Le raster résultant peut être drapé sur le sol ou au-dessus de couches de maillage intégrées. Une nouvelle propriété appelée referenceScale vous permet d’ajuster le rayon de flou indépendamment de l’échelle de visualisation actuelle.
L’exemple ci-dessous vous permet d’explorer les accidents de la circulation à Munich. Une couche d’entités contenant les incidents de circulation est rendue sous forme de carte thermique et drapée sur un maillage intégré.

Widget météo

Modifiez la météo entre ensoleillé, nuageux, pluvieux et brumeux dans votre scène à l’aide du nouveau widget Weather. Vous pouvez ajuster de manière interactive la couverture nuageuse ou la densité du brouillard à l’aide du curseur du widget.
Découvrez le widget dans l’échantillon météo mis à jour.

Plus de styles de lignes et d’étiquettes dans les scènes 3D

Ajoutez des marqueurs à vos lignes

Ajoutez des marqueurs à vos entités linéaires pour souligner leurs points de départ et d’arrivée, ou des flèches pour indiquer une direction. La nouvelle classe LineStyleMarker3D fournit une variété de styles alignés sur les capacités 2D existantes pour que la même couche puisse être affiché de manière cohérente en 2D et en 3D. Les marqueurs peuvent être pilotés par des valeurs d’attribut et pris en charge à l’aide de variables visuelles.

Alignement et styles des étiquettes

Améliorez l’apparence des étiquettes et du texte dans vos scènes en utilisant les nouvelles options de style sur TextSymbol3DLayer. Les mises à jour incluent des styles (comme des soulignements et des lettres barrés), des paramètres pour une meilleure mise en page du texte (c’est-à-dire l’interligne et l’alignement), ainsi que le chargement de polices personnalisées. Mettez en valeur des étiquettes spécifiques ou améliorez la lisibilité en ajoutant un arrière-plan au symbole de l’étiquette.
Explorez la première expédition en Antarctique à l’aide de nouveaux marqueurs de ligne et de placement d’étiquettes dans cet échantillon.

Lumière virtuelle

Illuminez vos visualisations 3D dans le monde entier, en particulier dans les zones polaires à l’aide de la nouvelle option VirtualLighting. En définissant la propriété d’éclairage de l’environnement SceneView, vous pouvez positionner la source de lumière par rapport à la caméra, en minimisant la quantité d’ombres visibles.
Découvrez comment le nouvel éclairage virtuel aide à explorer un terrain exagéré autour du globe dans cet exemple.

Présentation des objets d’analyse

Effectuez par programmation des mesures côté client, des tranches et des analyses de ligne de visée, puis affichez les résultats dans votre scène. Vous pouvez également transmettre les analyses au constructeur du widget correspondant pour définir leur état initial et permettre une interaction ultérieure de l’utilisateur.
L’exemple ci-dessous montre comment créer des objets d’analyse par programmation, avec une interaction utilisateur facultative.

Une meilleure expérience d’édition

Cette version introduit des changements importants dans le widget Editor qui visent à augmenter la productivité de l’utilisateur final lors de l’édition et à offrir une meilleure expérience utilisateur globale. L’interface utilisateur mise à jour rationalise le processus de création et de mise à jour des entités tout en intégrant les contrôles d’accrochage (snapping). L’éditeur inclut également la prise en charge de la création d’entités en lots (continues). Il est maintenant possible de créer plusieurs entités du même type à la fois. Ce faisant, un formulaire s’affiche pour chaque entité nouvellement créée et les attributs peuvent être mis à jour si nécessaire.
Ces mises à jour ne sont que quelques-unes des améliorations apportées à la feuille de route du widget Editor, et bien d’autres sont prévues pour les prochaines versions.

Feature Form

Prise en charge des valeurs d’attribut contingent

Le widget FeatureForm prend désormais en charge les valeurs d’attribut contingentes. Les valeurs contingentes sont une fonctionnalité de conception de données (introduite dans ArcGIS Pro 2.4) qui limite les entrées de champ valides dans un champ en fonction de la valeur de champ choisie dans un autre champ. Cela permet de renforcer l’intégrité des données dans les workflows d’édition.

Calculer la valeur d’un champ avec Arcade

En plus de contrôler la visibilité des champs et si un champ est requis via Arcade, cette mise à jour de l’API vous permet de calculer la valeur d’un champ via une expression Arcade. Vous pouvez également contrôler si un champ est modifiable via une expression Arcade.

Mises à jour du widget FeatureTable

Le widget FeatureTable a eu quelques mises à jour importantes dans cette version :

Trier plusieurs champs

Triez plusieurs champs, en contrôlant quelle colonne est prioritaire par rapport aux autres lors de l’affichage initial du tableau. L’image ci-dessous montre la deuxième colonne, “Enrollment”, ayant une priorité de tri plus élevée que le “School name”.

Sélectionner et zoomer

Lorsque des lignes sont sélectionnées dans le tableau, deux nouveaux éléments de menu s’affichent : Afficher les enregistrements sélectionnés et Zoom sur la sélection. Ceux-ci peuvent également être appelés par programmation.

Actualisation automatique

La FeatureTable sera automatiquement actualisée lorsque sa couche associée aura été mise à jour (mais cela peut être modifié).

Visibilité des colonnes

Masquez ou affichez les éléments de menu pour les colonnes.

Créer, visualiser et enregistrer des itinéraires

Le RouteLayer nouvellement introduit vous permet d’analyser, de visualiser et de partager des itinéraires. Une RouteLayer peut être constituée d’arrêts, de barrières et de directions (si résolues). Les RouteLayers peuvent être chargées depuis ArcGIS Online ou Enterprise ou vous pouvez en créer une à partir de zéro.
Dans une prochaine version, RouteLayer sera intégré au widget Directions. Cela permettra de créer et d’enregistrer de nouvelles RouteLayers à partir du widget Directions, ainsi que de permettre au widget Directions d’ouvrir et même de mettre à jour les RouteLayers existantes.
Consultez l’exemple d’introduction à RouteLayer pour le voir en action.

Améliorations pratiques de la cartographie

MapView.hitTest renvoie toutes les entités qui se croisent

MapView.hitTest() renvoie désormais toutes les entités qui croisent les coordonnées d’écran spécifiées à partir de FeatureLayer, CSVLayer, GeoJSONLayer, StreamLayer, GeoRSSLayer et KMLLayer. Auparavant, il renvoyait uniquement l’entité la plus élevée d’une couche.

Statistiques spatiales agrégées

La version 4.23 a ajouté la prise en charge des statistiques spatiales agrégées. Une requête de statistiques peut désormais renvoyer une étendue agrégée, des géométries de centre ou de coque convexe englobant des entités lorsque les statistiques sont regroupées par champs. Les géométries agrégées seront renvoyées avec les entités de résultat et sont accessibles via la propriété “aggregateGeometries” du graphique. Consultez l’exemple de statistiques spatiales agrégées pour le voir en action.

Créez votre propre CIMSymbol en utilisant une meilleure documentation

En plus de la prise en charge améliorée des symboles CIMSymbols, nous avons mis à jour la documentation CIMSymbol afin qu’il soit plus simple pour vous de créer vos propres symboles CIM. Au lieu d’utiliser la spécification CIM sur GitHub, vous pouvez simplement utiliser la référence API. Toutes les propriétés prises en charge à partir de la spécification CIM sont documentées, ainsi que des images et des extraits de code.

Sécurité accrue avec l’authentification OAuth

Avant cette version, le flux d’authentification OAuth en une étape était utilisé par défaut, ce qui pouvait potentiellement causer des problèmes en cas de fuite ou de vol du token. Pour renforcer la sécurité et suivre les recommandations des spécifications des meilleures pratiques actuelles de sécurité OAuth 2.0, l’authentification OAuth utilise désormais par défaut des jetons d’accès de courte durée générés en deux étapes avec le flux PKCE (Proof Key for Code Exchange). Ce sera le comportement par défaut pour les applications utilisant la redirection de page par défaut pour la connexion OAuth.
Cette mise à jour doit être transparente et aucune modification n’est nécessaire pour le développeur si les fenêtres contextuelles ne sont pas utilisées pour la connexion et que l’application accède à ArcGIS Online ou à une version d’ArcGIS Enterprise prenant en charge PKCE. Pour plus d’informations sur cette mise à jour, y compris sur la façon dont vous pouvez utiliser l’authentification en deux étapes avec la connexion de l’utilisateur via une fenêtre contextuelle, consultez les notes de publication.

Plus encore

Il y a beaucoup plus à apprendre sur cette version.  Par exemple, de nouveaux utilitaires pour surveiller les propriétés, un meilleur affichage par défaut des images dans les fenêtres contextuelles, des améliorations significatives des performances pour les services d’imagerie volumineux avec plusieurs bandes et de nombreuses autres améliorations pour aider les développeurs à créer de puissantes applications de cartographie Web. Apprenez-en plus en visitant les notes de version et en explorant les nouveaux exemples.