Alternatives aux cookies tiers : quelles conséquences en matière de consentement ?

Depuis plusieurs années, certains acteurs du numérique développent des alternatives aux cookies « tiers » pour le ciblage publicitaire. La CNIL, attentive à ces innovations, rappelle que ces dispositifs doivent toujours respecter les règles relatives à la protection des données et, surtout, le consentement et les droits des personnes.

Aller à la source
Author: CNIL